23  avril  2018
    VISITE  à l'AUTOMOBILE  CLUB  du  NORD





Nous avons été accueillis par le Président de cette très ancienne association créée en 1900, qui nous a présenté au Directeur de son Centre de contrôle technique, objet de notre visite.
Les activités de ce Centre se déclinent principalement en 9 points :

  le Contrôle technique automobile
-     les Stages de récupération de points
-  les Formations « Post-permis »  (remise à niveau des connaissances du permis de conduire . . .
    elles peuvent notamment être proposées par des municipalités pour leurs habitants volontaires )
-  les Tests psychotechniques pour les personnes ayant vu leur permis invalidé
-  la Voiture tonneau (test ceintures et autres accessoires de sécurité)
-    les Simulateurs  "2 et 4 roues" permettant de développer la vigilance du conducteur en amont
-    l’Eco conduite formation, demandée le plus souvent par les entreprises
-  la sensibilisation à l'alcool et aux stupéfiants (le risque pour l'alcool est multiplié par 2 à partir
   de 0,50 / litre, mais par 35 pour 1,20 g / litre !
-  sans oublier l’0rganisation de voyages touristiques, activité plus récente développée par l'A.Club.

La France s’est enfin mise en conformité en 2018 avec la législation européenne entrée en vigueur depuis plusieurs années dans la plupart des pays de l'UE. Si la nouvelle réglementation qui s’applique désormais ne rajoute que peu de points de contrôles supplémentaires dans un ensemble de 132 points, les sanctions sont nettement renforcées. Ainsi, dans le cas où les contrôles techniques obligatoires n’auraient pas été faits, les assureurs ne couvrent plus les dommages en cas d’accidents mortels.


Retour à
autre visite




Retour à l'Accueil




Pour les voitures de particuliers, le 1er contrôle technique doit être effectué dans les 6 mois qui précèdent le quatrième anniversaire du véhicule, ensuite tous les deux ans.
A l’issue de la visite, le contrôleur établit un procès-verbal dont un exemplaire est remis au propriétaire de la voiture et il appose sur la carte grise un timbre portant la lettre «A» si les défauts constatés ne justifient de contre-visite ou la « lettre « S » dans le cas contraire. Si tout est conforme, une vignette collée sur le pare-brise et un récépissé à conserver font foi (cette vignette indique le mois et l’année du prochain contrôle). En cas de non conformité grave, le PV indique l’obligation de réparation à effectuer impérativement et sans délai.
Le véhicule doit être immobilisé au plus tard à minuit le jour de sa sortie du centre de contrôle technique. A noter que près de 80% des véhicules diesels encore en circulation pourraient être retirés du marché en 2019 pour cause de pollution.

Autour d’un excellent déjeuner, nos hôtes nous ont « briffé » sur quelques points supplémentaires comme le non respect d’un « Feu orange »  (c’est bien une infraction en soi) ou la priorité (elle appartient aux véhicules déjà engagés) sur les sens giratoires que l’on trouve souvent à l’entrée des villes en remplacement des traditionnels feux tricolores.

Jean-François  Philippon