Un  "TUNNEL pour le BREXIT"  Michel GRELIER le 12/10/2019


Communication n° 134

- La rencontre du jeudi 10, entre Boris JOHNSON et Leo VARADKAR, a enclenché un agenda particulièrement serré pour un enjeu particulièrement ambitieux.

- Vendredi 11 octobre, à Bruxelles, Michel BARNIER et Steve BARCLAY échangent pendant plus de 2 heures. A la sortie, Michel BARNIER rencontre le COREPER-27 (*) qui donne son feu vert pour des négociations intensives pendant 48 heures. Michel BARNIER informe aussi le Parlement européen.

- Cette période de négociations intensives est appelé un « tunnel » de négociation car les participants y sont peu nombreux, qu'ils travaillent sans

  documents, qu'ils ne donnent aucune indication ni information à la presse, ou quoi que ce soit qui puisse faire capoter cette phase des

  négociations.

  Nul ne saura le résultat de cette phase avant dimanche soir, le 13 octobre.

 

ET ENSUITE ?    DU CÔTÉ DE L'UE-27

- Lundi 14, retour de Michel BARNIER devant le COREPER-27 (ambassadeurs).

- Mardi 15, 09h00, Conseil « Affaires générales (art 50) » (ministres) chargé de préparer le Conseil européen (chefs d'Etat ou de gouvernement).

- Jeudi 17 et vendredi 18, Conseil européen à 28 puis à 27. C'est le moment clé du « déclenchement du BREXIT ».

 

ET DU CÔTÉ DU ROYAUME-UNI  ?

- Lundi 14, discours de la Reine devant le Parlement britannique (Lords et Communes).

- Samedi 19, session d'urgence de la Chambre des Communes. Boris JOHNSON doit présenter l'accord obtenu la veille avec l'UE-27 ; sinon la « Loi Benn » deviendra d'application imposant à Boris JOHNSON de demander une prolongation de l'article 50 jusqu'au 30 janvier 2020.

- A partir de là, le « fog » politique s'installe !   Qu'aura prévu de faire Boris JOHNSON ?   Que fera-t-il 

 

(*) Le COREPER-27 est le « Comité des Représentants permanents » des 27 Etats membres concernés.  Les « Représentants permanents » sont les Ambassadeurs des Etats membres auprès de l'UE.






Autre info
Européenne




Page
d'Accueil