Lettre n° 40  du ME62 
mars  2020








Autre info
Européenne




Page
d'Accueil








n° 40  mars  2020        L’Europe près de chez nous




L’Europe ne sera pas un critère de choix des citoyens aux élections municipales.

Pourtant l’Europe est bien présente dans la vie quotidienne des Français et dans les politiques locales des villes et des agglomérations. 

Les élus locaux ont recours aux fonds européens pour leurs projets et doivent faire savoir qu’ils bénéficient de la solidarité européenne. Dans le Pas-de-Calais, dans la période 2014-2020, ce sont 171 millions d’euros (M€) pour 385 M€ de projets aidés, dans tous les domaines : équipements sportifs et culturels, environnement, transports, formation, emploi (Fonds de développement régional, Fonds social européen, Initiative emploi Jeunes) A cela s’ajoutent de grands projets régionaux comme le Canal Seine-Nord-Europe (1800 M€) ou financés par le « Plan Juncker » (maintenant Invest-Europe) dans le numérique, l’industrie, les transports urbains (444 M€ pour plus de 1000 M€ d’investissements) dans les Hauts de France. 

Les citoyens français sont aussi citoyens de l’Union européenne, ce qui leur offre de multiples avantages : libre circulation, droit de vote aux élections locales dans l’UE, portabilité de leurs droits sociaux, garanties consulaires partout dans le monde. Nos villes doivent les en informer et accueillir les citoyens d’autres pays de l’UE. Elles peuvent, de multiples façons, favoriser la prise de conscience européenne : par l’utilisation des symboles de l’Union, en favorisant les jumelages, les mobilités en Europe d’étudiants, d’apprentis, d’enseignants, de fonctionnaires, en organisant des échanges culturels, en éduquant la jeunesse à la citoyenneté. 

L’information sur l’Europe est le parent pauvre des médias nationaux. Les villes peuvent consacrer une part de leur communication à l’information sur l’Europe. Les citoyens savent-ils que la « Garantie jeunesse » française est une déclinaison de la « Garantie jeunes » européenne, que le Fonds social européen a aidé un million de jeunes en Europe à trouver un emploi, que les politiques sectorielles de l’UE aident les agriculteurs, les pêcheurs, que l’Europe aide à la réalisation des infrastructures de transport et numériques ? Les grandes priorités de la nouvelle Commission européenne : le « Pacte vert européen » le « Socle européen des droits sociaux », l’approche européenne pour l’ère numérique, sont de puissantes incitations à des déclinaisons locales de politiques écologiques, sociales, numériques. 

L’Europe vit des moments décisifs pour les prochaines années, notamment la négociation du budget européen et celle avec le Royaume Uni. Leurs impacts économiques sur notre région seront majeurs. Veillons à ce que les élus locaux se fassent entendre sur ces enjeux. 

Pour  toutes  ces  raisons ,  les  Jeunes  Européens - France ,  relayés par leurs sections locales ,  ont lancé le label «Ville européenne».  Ils proposent aux listes candidates de signer une charte qui les engage, si elle sont élue, à informer sur l’Europe et l’emploi qu’elles font des fonds européens, à promouvoir la citoyenneté européenne et les échanges culturels.  Parallèlement,  comme il l’a fait en 2014 à Arras, le ME62 adresse un questionnaire  «Serez-vous un maire européen ?» aux candidats de plusieurs villes du département.

Les réponses seront publiées dans la presse locale et régionale. 

François Vié, président du ME62